Les 10 saboteurs mentaux : quel est le vôtre ?

Par défaut

En 1993, un neuroscientifique et psychologue, Shirzad Chamine, publie un livre sur  L’Intelligence positive, dans lequel il met au point une classification des « saboteurs » mentaux. Dans son ouvrage, comme dans les nombreuses conférences qu’il dispense à travers le monde, il explique que nous possédons tous dans notre cerveau des processus mentaux d’auto-sabotage. Ces derniers se déclenchent dans certaines situations et ressembleraient à une petite voix intérieure se mettant automatiquement en route pour maintenir un semblant d’équilibre. Pourtant ils nous font sur-réagir dans certains contextes et finissent par nous enfermer dans des émotions négatives, au lieu de nous faire réfléchir de manière positive et distanciée.

Ces saboteurs sont au nombre de 10. Bien sûr, nous ne naissons pas avec mais ils s’insinuent en nous et construisent peu à peu notre structure mentale via notre éducation, et les différentes expériences que nous vivons. Ces saboteurs peuvent être rapprochés des croyances limitantes ; comme elles, ils nous limitent dans notre potentiel et nos talents.

1. Le saboteur JUGE


Il est, d’après Shirzad Chamine, le plus répandu dans la population. C’est le « maître saboteur », celui qui chapeaute les 9 autres. Il répond chez une personne à un besoin irrépressible de se juger ou de juger les autres. Il fait donc souffrir celui ou celle qui juge et celles et ceux qui sont jugé.e.s.

► Les phrases typiques associées à ce saboteur pourraient être celles-ci : « Je suis trop gentil.le », « Tu n’es pas assez ferme », « Je suis trop crédule », « Tu es nul.le », « Tu es un.e idiot.e, un.e incapable », etc. Je vous laisse compléter la liste…

Les autres saboteurs sont les suivants.

2. Le saboteur MANIAQUE

Il répond à un insatiable besoin de perfection. Il titille chez une personne la volonté d’être parfait, mais cette course effrénée vers la perfection fait gaspiller de l’énergie pour tenter d’atteindre un impossible idéal.

► Les phrases associées à ce saboteur pourraient être : « Je dois tout anticiper », « Je dois être partout », « Je n’aime pas qu’on me dise ce que je dois faire car je sais mieux faire que les autres », « Je n’ai pas le droit à l’erreur », etc.

3. Le saboteur TROP GENTIL vient abreuver une soif de reconnaissance et d’affection en tentant de plaire à tout prix quitte à flatter les autres en permanence. La personne chez laquelle il domine finit par perdre de vue ses propres besoins et finit par en blâmer les autres.

► Les phrases associées à ce saboteur pourraient être : « Oui, bien sûr ! » « Oui, quand tu veux ! » (la personne peut même rajouter « avec plaisir », même lorsqu’elle ne le pense pas).

4. Le saboteur HYPER PERFORMANT

Il force la personne à chercher la performance dans toute réalisation et à se concentrer sur les signes extérieurs de la réussite quitte à faire fi de ses besoins et de ses émotions.

► Les phrases associées à ce saboteur pourraient être : « Les émotions sont une perte de temps », « Il faut que je sois le/la meilleur.e », « Si ce n’est pas parfait cela ne sert à rien ! »

5. Le saboteur VICTIME

Il somme une personne de jouer les martyrs. Se victimiser sert essentiellement à attirer l’attention et l’affection des gens qui entourent cette personne. Cette attitude peut mener à un vrai trouble de la personnalité narcissique.

► Les phrases associées à ce saboteur pourraient être : « C’est pas juste ! », « Ça n’arrive qu’à moi ! », « Personne ne m’aime/personne ne me comprend ».

6. Le saboteur HYPER RATIONNEL

Il nous ordonne de nous concentrer exclusivement sur le côté rationnel des choses et des relations humaines. Il exacerbe la rigidité et ne tient jamais compte des émotions des autres.

► Les phrases associées à ce saboteur pourraient être : « C’est incroyable combien les gens sont irrationnels et manquent de rigueur ! », « Je n’ai pas le temps de faire de sentiments, je n’ai pas de temps à perdre », « Les choses doivent être logiques, “au carré”… »

7. Le saboteur HYPER VIGILANT

Il intime l’ordre de s’inquiéter continuellement des éventuels dangers autour de soi. C’est un saboteur qui, ce faisant, empêche le « lâcher prise ».

► Les phrases associées à ce saboteur pourraient être : « Rien n’est jamais acquis » !, « Impossible que je me lance si je ne suis pas sûr.e à 100 % ».

8. Le saboteur AGITÉ

Lorsqu’il prend le contrôle de quelqu’un, il le contraint à être perpétuellement occupé.e ou en recherche d’une activité, d’une distraction. Il lui interdit ainsi de profiter du moment présent et de prendre la vie comme elle vient. Il lui interdit également toute introspection et toute tranquillité et lui fait perdre de vue ses objectifs.

► Les phrases pouvant être associées à ce saboteur sont : « Il faut aller toujours plus loin, faire toujours mieux. »

9. Le saboteur CONTRÔLEUR

À cause de lui, une personne aura un besoin quasi maladif de prendre le contrôle sur toutes les situations et sur tous les gens qui l’entourent ; cette personne attendra que les autres se plient à tous ses désirs.

► Les phrases associées à ce type de saboteur pourraient être : « Je dois tout faire sinon personne ne le fera à ma place », « Je suis obligé.e de lui dire comment faire sinon il/elle n’y pense pas ».

10. Le saboteur ESQUIVEUR

Il fait fuir les conflits à tout prix. Plutôt se dérober et déguerpir que d’affronter une situation désagréable.

► Les phrases associées à ce type de saboteur pourraient être : « Courage, fuyons ! », « Évitons le conflit coûte que coûte, ça va se tasser ».

Bien sûr vous pouvez avoir un auto saboteur dominant mais parfois plusieurs saboteurs s’entremêlent suivant les situations. Face à cette spirale négative Shirzad Chamine explique que 80 % des gens n’ont pas conscience qu’ils ont des talents, continuant à alimenter leur auto-saboteur.

Saboter ses saboteurs

Repérer son saboteur mental dans certaines situations permet tout d’abord d’en prendre pleinement conscience. Vous pouvez ensuite le personnifier pour le mettre « à côté ». Il n’est pas vous. Et lorsqu’il arrive vous pouvez lui parler : « Ah voilà Caliméro qui arrive » (si votre saboteur est la Victime) ou « Tiens, voici Mère Thérésa qui revient » (si votre saboteur est le Trop gentil).

Adoptez ensuite autant que possible une position positive qui consiste à faire preuve d’esprit ouvert, de curiosité, d’empathie, de bienveillance (pour soi même d’abord et pour les autres ensuite), et luttez contre les biais cognitifs, les croyances limitantes. En agissant ainsi vous continuerez à innover et à emprunter de nouvelles voies pour sortir des réactions stéréotypées et être en harmonie avec vos valeurs profondes.

 

Une réflexion au sujet de « Les 10 saboteurs mentaux : quel est le vôtre ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *